L’avocat à la « Allison »

Voici la recette la plus simple du monde – et pourtant, je n’y avais jamais pensé avant… 😉

C’est mon amie Allison qui me l’a apprise et c’est vrai que c’est délicieux!

La voici :

  1. Acheter un avocat mûr (s’il n’est pas mûr, laissez le mûrir).
  2. Coupez le en deux…
  3. Prenez une cuillière, une salière… et attaquez.
  4. Salez un peu, et mangez votre avocat! That’s it! 🙂

Cette recette toute simple peut se faire n’importe quand. A midi, en entrée, en plat, le matin, en brunch, le soir, en goûter… quand vous voulez! C’est également une « recette » excellente pour la santé, puisque l’avocat est connu pour ses nombreuses vertus!

Astuce : pour savoir si un avocat est mûr, il faut regarder si son écorce cède légèrement sous la pression. Évitez également les fruits très mous ou dont la peau est flétrie. Et si votre avocat n’est pas mûr, gardez les dans un sac de papier brun, à température ambiante. Si l’on veut accélérer le processus, on met une pomme dans le sac : en dégageant de l’éthylène, elle fera mûrir les fruits, qui devraient être prêts à consommer deux à cinq jours plus tard.

Mais pourquoi l’avocat???

avocatRiche en antioxydant, il protégerait les globules et les lipides sanguins contre le stress oxydatif. De plus, c’est un légume-fruit riche en fibres, riche en matières grasses insaturées, considérée donc comme de «bons» gras pour la santé cardiovasculaire.

Il permet une meilleure absorption des bêta-carotènes et le lycopènes – donc n’hésitez pas à l’associer avec des carottes et de la tomate.

Il permet également de réparer les problèmes liés au foie, à prévenir le cancer. Une étude a d’ailleurs démontré qu’un extrait de chair d’avocat diminuait la prolifération de cellules cancéreuses humaines de la prostate.

Riche en vitamines B1, B2, B3, B5, B6, C, E, K, en cuivre, phosphore, magnésium, potassium, en fer, en zinc, en manganèse et en folate, c’est un légume-fruit miracle et surtout délicieusement bon!

Attention toutefois à ne pas trop en abuser… d’origine lointaine, il est malheureusement peu écologique pour les européens.

Publicités

Jeune genevois et tarte aux pruneaux

Aujourd’hui, c’est le jeûne genevois!

tarteauxpruneauxcuitePour la petite histoire, en Suisse, un jour par an… on a un jour qui est férié – en raison du jeûne (bien que je ne crois pas que beaucoup de gens jeûnent ce jour là).

Dans toute la Suisse, c’est le jeûne fédéral (qui aura lieu tout prochainement d’ailleurs – le 3e lundi de septembre)… mais à Genève, c’est le 1er jeudi de septembre.

Et lors de cette journée, la tradition veut qu’on mange une tarte aux pruneaux accompagné de sa famille.

D’ailleurs, Calvin l’a encouragée en disant : «Quand le ventre est vide, l’esprit s’élève mieux vers Dieu».

Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien.

Je ne suis pas genevoise, mais ça me semble d’actualité de vous partager ma recette de la tarte aux pruneaux (non approuvée par Calvin ;))!

 Ingrédients :
  • Des pruneaux dénoyautés et coupés en lamelles
  • Du sucre brun
  • Une pâte brisée
  • De la poudre d’amande

1. Etalez votre pâte brisée et piquez la avec une fourchette.

2. Sapoudrez la d’un peu de sucre et de poudre d’amandes (gardez en un peu pour le dessus).

3. Mettez les fruits sur la pâte. Et sapoudrez d’un tout petit peu de sucre et de poudre d’amandes.

4. Mettez au four à chaleur tournante, à 180° pendant une vingtaine de minutes (jusqu’à ce que la pâte soit bien cuite).

Et voilà, bon appétit!!

Mie Goreng

800px-Mi_gorengEn Malaisie, ainsi que dans toute l’Indonésie, l’un des plats les plus traditionnels est le Mie-Goreng.

En Indonésien, ça signifie d’ailleurs nouilles frites. A la différence du Nasi Goreng (même concept mais avec du riz), c’est un plat à base de nouilles… (Mie signifie nouille, d’ailleurs – et Nasi, riz).

La recette ci-dessous est standard mais on peut y ajouter pleins de choses : poulet ou boeuf , choux , tomates, etc. .

Traditionnellement, ce plat est originaire de Chine et aurait été introduit par des immigrants chinois en Indonésie , en Malaisie et à Singapour. Toutefois, il est devenu l’un des piliers de l’alimentation indonésienne.

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 1 sachet de 250 g nouilles asiatiques (blé)
  • 2 œufs
  • 1 carotte pelée coupée en dés
  • 1 poivron rouge coupé en dés
  • 8 échalotes tranchées en petits dés
  • 2 gousses d’ail écrasées
  • un petit chou chinois coupé en fines lamelles
  • 75 g de germes de soja
  • 1 petit morceau (2-3 cm) de gingembre frais, pelé et râpé finement
  • 400 g de petites crevettes cuites
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’arachide
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja douce
  • 1 cuillère à soupe de sambal (sauce pimentée) – on en trouves en épiceries asiatiques
  • 1 pincée de sel
  • 1 paquet de chips chinoises

1. Faites cuire les nouilles selon les indications du paquet (en général, en 2 minutes, c’est prêt!!). Egouttez-les, couvrez et réservez!

2. Avec les oeufs, faites une omelette. Coupez la ensuite en fines tranches et réservez.

3. Dans une petite poêle, faites les crevettes jusqu’à ce qu’elles brunissent. Mettez les ensuite dans un petit bol et réservez.

4.  Dans la même petite poêle, faites chauffer une cuillère à café d’huile et faites revenir la moitié des échalotes. Transférez dans un bol et réserver.

5. Dans un wok, faites chauffer 1 cuillère à soupe d’huile et ajoutez alors la carotte, le poivron, le chou, le reste des échalotes, l’ail et le gingembre. Faites sauter le tout pendant 1 min. Ajoutez ensuite les nouilles, les crevettes,  quelques gouttes de sambal, la sauce soja douce et faites sauter jusqu’à ce que les nouilles soient bien chaudes. Salez.

6. Retirez du feu, ajoutez les germes de soja et mélangez délicatement.

En répartissant dans les assiettes, garnissez avec l’oeuf, et les échalotes grillées. Ajoutez alors 2-3 chips chinoises dans l’assiette!

Et voilà!!!

Selamat Makam!!!

Aubergines au miel

Bonjour bonjour!

Me voici de retour avec une recette simplissime!

Ingrédients :

  • 2 aubergines
  • du miel « normal » (attention, pas du miel de sapin… c’est trop fort)
  • de l’huile de tournesol
  • du sel

raw-auberginesRecette :

  1. Préchauffez le four à 180° – grill.
  2. Découpez l’aubergine en fines lamelles
  3. Mélangez 1/3 d’huile de tournesol à 2/3 de miel. (Le tout doit tenir dans un demi bol à corn-flakes).
  4. Etalez les aubergines sur une plaque (avec du papier sulfurisé en dessous). Salez-les… et ensuite, à l’aide d’un pinceau, badigeonnez les du mélange huile-miel. Si vous avez trop d’aubergines sur la plaque, superposez les, ça va très bien aussi!
  5. Faites cuire les aubergines au four jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées (attention à surveiller… ca noircit vite :))

Et voilà, c’est prêt!!

Les grands gourmands pourront y mettre un peu de fromage de chèvre au milieu et les rouler. C’est également très bon!

Bon appétit!!!

Tartelettes chèvres-aubergines

Non, non, je vous rassure…. je ne vous écris pas depuis mes vacances (hahaha) – je suis 100% déconnectée – mais astucieusement, j’ai planifié l’article en avance (merci WordPress)! 😉

Bref. si vous manquez d’inspiration ou que vous cherchez un plat sympa, original et facile à emporter en pique-nique…. voici ce qu’il vous faudra!!!

Ingrédients – pour 2 :

  • 1 jolie pâte brisée (toute faite si vous avez la flegme, maison si vous êtes un cordon bleu)
  • 2 aubergines coupées en lamelles (fines)
  • 1 fromage de chèvre – du type féta coupé en lamelles (à vous de choisir quel fromage vous aimez :))
  • 1 petite boîte de tomates concassées
  • du thym

1. Coupez la pâte brisée en petits ronds (un verre retourné fonctionne bien en général).

2. Répartissez les ronds de pâtes comme des mini-pizzas sur une plaque recouverte de papier sulfurisé

3. Piquez les ronds avec une fourchette avant de les recouvrir de tomate. Posez ensuite le fromage et les aubergines. Sapoudrez le tout de thym séché (ou de za’arta c’est encore mieux).

4. Mettez au four jusqu’à ce que ce soit cuit….

Et voilààààààààààààà!

PS: la version tarte est également possible!

Bonne journée!

L’huile de palme

L’huile de palme, plus besoin de vous faire un dessin… tout le monde sait que c’est mauvais, à la fois pour la planète et pour la santé!

Pourtant, il y en a encore dans plus d’un tiers des produits de consommation courante, comme vous pourrez le lire sur cet excellent (et effrayant) article de l’Assiette Végétarienne!

Et sous quelle appellation se cachent-ils? En voici une liste exhaustive!

7cac354329bbedf0684928824842f16d_L