Zoom sur l’estragon

Aujourd’hui, je vais vous parler des bienfaits de l’estragon! 🙂

Pour commencer, l’estragon fait partie des fines herbes. C’est une plante originaire d’Asie centrale, cultivée pour ses feuilles parfumées à usage alimentaire.

Elle est utilisée fraîche, séchée ou encore en poudre pour aromatiser des plats, tels que les fameuses lasagnes, les sauces (notamment la fameuse sauce gribiche), les poissons, etc.… On peut aussi l’utiliser pour parfumer les aliments conservés dans du vinaigre, comme le cornichon. Les feuilles sont aussi utilisées pour l’élaboration d’une liqueur d’estragon, qu’on trouve en Provence.

Historiquement, cette herbe était connue des Grecs et des Romains, qui l’utilisaient pour soigner les morsures de serpent et le mal de dents, tandis que les Arabes s’en servaient pour traiter la peste et le choléra. Il sera introduit dans le reste de l’Europe autour du XVe siècle où les moines le cultiveront dans leurs jardins de plantes médicinales.

Ses bienfaits :

L’estragon est une plante réputée pour son pouvoir antioxydant. De ce fait, en en consommant régulièrement (accompagnée d’autres aliments antioxydants), elle permettrait de prévenir l’apparition de maladies comme les maladies cardiovasculaires, certains cancers ou liées au vieillissement.

Pour l’anecdote, l’estragon a été classé en quatrième position quant à sa capacité antioxydante parmi une dizaine de fines herbes, après la sauge, le thym et la marjolaine.

Également réputé pour prévenir l’anxiété et l’insomnie, l’estragon contient en effet des substances (dont je ne préciserai pas le nom scientifique, pour ceci, allez sur passeportsante.net ;)) exerçant une action sur le système nerveux central.

D’après passeportsante, il est également traditionnellement utilisé pour le traitement du diabète dans certains pays, tels le Royaume-Uni.

Riche en fer pour l’homme (mais pas pour la femme, car leurs besoins respectifs en fer sont différents), cette fine herbe joue aussi un rôle dans la fabrication de nouvelles cellules, hormones et neurotransmetteurs.

Également source de manganèse, c’est donc une plante à avoir dans son armoire et à parsemer sans modération sur ses assiettes.

Nota bene : Consommée en petite quantité, l’estragon ne peut pas procurer dans l’immédiat un bienfait pour la santé. Toutefois, ajoutée aux aliments, de façon régulière et significative, l’estragon permet de contribuer (à son échelle) à l’apport en antioxydants de l’alimentation. Il convient donc d’en manger, accompagnée d’autres aliments bons pour la santé! Toutefois, certains chercheurs ont prouvé que les fines herbes fraîches démontrent une capacité antioxydante non négligeable, parfois même plus élevée que celle de certains fruits et légumes. Cela démontre qu’effectivement, l’ajout de fines herbes de façon régulière dans l’alimentation contribue à l’apport en antioxydants.

 Son huile essentielle :

On tire de l’estragon une huile essentielle servant à de nombreux usages, tels que pour la bronchite asthmatiforme, sinusite, rhume, toux spasmodique, dyspepsies, aérophagie, aérocolite, entérocolite spasmodique, oligoménorrhée, ménopause, pré-ménopause, rhumatismes, lumbago…

Mélangée à d’autres huiles essentielles, elle peut aussi prévenir l’aérophagie, les allergies respiratoires, l’asthme, la colique, la constipation, les crampes, la gastroentérite, les règles douloureuses, les vomissements, et j’en passe…

Pour en savoir plus : http://www.huiles-et-sens.com/huile-essentielle-estragon

Bref, une herbe à utiliser sans modération! 🙂

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s