Faut-il encore manger des animaux?

Grâce à la fonction Replay de mon téléviseur (merci la technologie :-)) – j’ai pu regarder tranquillement l’émission d’Arte, du 27 mars dernier et s’intitulant « Doit-on encore manger les animaux ».

Ce théma m’a interpellé (et traumatisé) sur plusieurs points. Je vous les présente en vrac et m’excuse à l’avance pour le désordre de mes idées :

  1. La majorité des poulets qui finissent dans nos assiettes sont élevés en batteries, sur une superficie d’une feuille A4 par poulet…. ceux-ci grandissent dans des conditions terrifiantes (saleté, promiscuité, stress et obésité…). On les bourre d’antibiotiques pour qu’ils ne tombent pas malade, d’autres saletés pour qu’ils grossissent… et finalement, les poulets ne sont plus qu’une vulgaire marchandise. De plus, ces médicaments qu’ils ingurgitent finissent dans nos assiettes!
  2. Pour la viande rouge, le résultat n’est pas mieux. Les vaches sont gavées d’hormones pour qu’elles produisent plus de lait (ces hormones nous dérèglent et créent des saletés comme l’endométriose….)…. ensuite les porcs et les vaches sont amenées à l’abattoir et jetées sur des tapis roulants pour les pousser dans des sortes de chambres à gaz où elles sont endormies avant d’être découpées! Bien évidemment, certaines se réveillent avant et sont découpées vivantes… je vous épargne les détails.
  3. Les européens aiment le blanc de poulet et les entrecôtes mais n’aiment pas le reste. Le reste est donc envoyé en Afrique… vendu pour 2 sous sur le marché…. et du coup, les producteurs locaux n’arrivent plus à vendre leur production! De plus, pour conserver plus longtemps la viande, certains vendeurs peu scrupuleux les recouvrent de formol pour les conserver…. (?!?!?)
  4. Pour nourrir toute cette bidoche, il faut du soja en quantité monumentale. On ne va pas le faire pousser ici… trop cher! On le fait donc pousser en Amérique du Sud. On chasse des villages entiers pour planter le soja et ceux qui restent, tant pis pour eux, on leur balance des pesticides sur la tête et les enfants meurent ou naissent malformés…
  5. Etc. etc.

Mais comme le dit Monsieur le préposé de la Commission européenne sur le sujet « Que voulez-vous qu’on y fasse? C’est le marché…! »

Comme vous pourrez le voir au ton de ce post, ça m’a énervée et alarmée sur plusieurs points…  Je suis alors tombée sur un site intéressant : http://www.viande.info/ (attention, ce site est pro-végétarien et donc pas 100% neutre même si les informations qu’il transmet sont justes).

Je suis ensuite allée sur le site du wwf qui permet de calculer son impact écologique. J’ai eu la mauvaise surprise de voir qu’il faudrait 1,8 planète pour me permettre de vivre (aaaaah!)…. mais en le faisant, on se rend compte qu’en limitant la viande à une fois par semaine – comme ça se faisait à l’époque d’ailleurs… on peut limiter sérieusement son impact écologique!

Bref, il est clair – à mon sens – que le végétarisme deviendra la solution pour beaucoup de choses (problèmes de santé, écologie, bien-être, etc…) mais j’admets que le devenir à 100% est très difficile! Moi-même, je n’y arrives pas… :-0! (Quoi qu’après ce reportage, ça sera sans doute plus facile…)

Mais en réduisant de manière importante sa consommation de produits animaux, on ne peut qu’aller vers une vie meilleure!

Et vous, consommez vous ou pas de la viande, et pourquoi? 

Publicités

6 réflexions sur “Faut-il encore manger des animaux?

  1. Je réduis ma consommation de viande depuis déjà pas mal d’année, mon mari ne peut pas ne plus en manger du tout mais il accepte d’en manger moins! =)
    ça va être difficile d’arrêter complétement mais ce n’est pas impossible!

    1. Je suis d’accord et je comprends (mon copain aussi profite de ses repas au travail pour s’avaler des énormes steaks :-)).
      Accessoirement, comme manger est un acte social, c’est difficile de devoir refuser une invitation ou pousser des gens à cuisiner différemment pour soi, je trouve!
      Mais si déjà on ne mange plus de viande en étant seul, et qu’on fait des exceptions de temps en temps – lors d’une invitation par exemple, c’est déjà un grand pas!!

  2. J’ai vu cette émission qui dégoute de la viande. L’abattage des animaux est affreuse et le bétail pollue beaucoup notre planète. J’ai également réduit notre consommation de viande et nous mangeons volontiers du poisson et du tofu ou végétarien.
    Bravo les filles, nous consommatrices averties et attentives, continuons!

  3. Merci de relayer cette remarquable émission !
    Moi, ce thema m’a bouleversée au point de déclencher la volonté immédiate de changer mon assiette. J’ai été surprise de constater qu’éliminer la viande n’était pas si accessible. Je tiens un blog depuis pour relater mes réflexions, conclusions, démarches pour une assiette responsable, car comme l’a rappelé Roger Waite, porte-parole de la Commission européenne pour agriculture et développement rural, « c’est le marché qui décide”… et le marché c’est NOUS.
    A très bientôt

    1. Merci Natalie pour ton post!
      Je dois aussi dire que depuis que je l’ai vue, je ne mange plus de viande (bon, tu me diras, ça fait… 3 jours?)… mais il suffit que je repense aux poules dans les batteries et aux cochons dans la boîte pour que… bwaaaaah!
      Merci pour le lien vers ton blog que je trouve super intéressant!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s