Blog recommandé : vaincre la douleur par l’alimentation

En consultant les blogs les plus consultés sur WordPress, je suis tombée sur un blog parlant plus ou moins de la même thématique que moi…. et s’intitulant : Vaincre la douleur par l’alimentation!

Ce blog – très bien fait – propose des témoignages, des interviews, une partie questions-réponses pour en savoir d’avantage et des articles sur le sujet.

Bref, un bon blog pour se nourrir en faisant du bien à son corps!!!

Publicités

Une réflexion sur “Blog recommandé : vaincre la douleur par l’alimentation

  1. Commençons par faire confiance que les fruits et légumes contiennent toutes les forces de l’univers avant le repas, et celles-ci auront alors  » l’autorisation » de se diffuser en nous à condition de ne pas rajouter de viande par dessus. L’être humain n’a jamais été adapté à mangé de la viande et des laitages qui encrassent l’organisme et le calcium du lait n’est pas assimilable.
    Devenir végétarien est une renaissance.

    La viande, l’ennemi de notre santé.
    Depuis l’enfance, nous sommes conditionnés à manger de la viande à chaque repas. Mais qui s’est vraiment posé la question : «est-ce bon pour moi?»…
    Tout comme le tabac, la radioactivité, l’amiante, la couche d’ozone, les ondes des téléphones portables, les chercheurs sont toujours en retard quand il s’agit de révéler au grand public les dangers de telle ou telle pratique.
    Alors si aujourd’hui, de plus en plus de scientifiques déclarent que la consommation de viande menace la survie de la planète…. Il faut les croire et agir en conséquence !
    Imaginez un peu, arrêter de consommer des produits d’origine animale permettrait de :
    • Réduire la destruction des forêts tropicales de 70 %, sauver 923 millions de vies qui crient famine, résoudre une grande partie du réchauffement climatique, éviter certaines guerres, sauver la planète de grandes catastrophes naturelles, éviter la naissance et la propagation d’épidémies, résoudre les problèmes de pénuries d’eau, mettre fin à un type de pollution des nappes phréatiques, des rivières et des océans, mettre fin à l’extinction de milliers d’espèces animales sauvages, mettre fin à l’acidification des océans qui tue le corail et la vie marine…
    Devenir végétarien ne relève donc pas du snobisme ni d’une mode !
    En lisant ce qui suit, vous allez enfin comprendre les bonnes raisons qui poussent des millions de personnes à travers le monde à franchir le cap du végétarisme.
    Mais qu’est-ce que le végétarisme au juste ?
    Par définition, le végétarien ne consomme aucune chair animale (viandes, volailles, charcuteries, poissons, crustacés, coquillages), mais peut manger généralement des sous-produits animaux (œuf, lait, fromage).
    Le lacto végétarisme autorise la consommation de lait et de ses dérivés (fromage, beurre, yaourts) mais exclut les œufs. A l’inverse, l’ovo-végétarisme exclut tout produit laitier, tout en permettant la consommation des œufs.
    Enfin, les adeptes du végétalisme se nourrissent uniquement de végétaux (fruits, légumes, céréales), en ayant soin d’éviter la consommation de tout produit issu de l’exploitation animale (y compris le miel).
    Maintenant, tordons le cou à un vieux préjugé ! Non seulement la viande n’est pas indispensable…
    La viande (pas plus que le poisson et les fruits de mer), n’est aucunement nécessaire à notre équilibre nutritionnel. Il faut en terminer une fois pour toutes avec le préjugé tenace qui tend à confondre protéines et viande. Le règne végétal est lui aussi capable d’apporter, en qualité et en quantité, les protéines et acides aminés nécessaires à notre organisme. Peu importe la source de la protéine, végétale ou animale, seule compte l’efficacité. Il faut noter qu’en moyenne, les consommateurs de viande absorbent le double de la ration protéinique recommandée, ce qui peut entraîner des maladies : arthritisme, maladies cardio-vasculaires, certains cancers, obésité…
    Mais elle peut même être toxique pour l’homme !
    La diététique officielle condamne l’excès de consommation de viande. Par ailleurs, manger de cette «chair morte» n’est pas naturel. La denture, l’estomac et l’intestin de l’homme sont très différents de ceux des carnivores. Chez l’homme, le parcours de la viande dans l’intestin est trop long, elle a ainsi le temps de libérer ses toxines qui sont absorbées par la muqueuse intestinale avant de passer dans le sang. Ces déchets toxiques (urates, acide lactique, corps gras saturés, albumine) et les purines de la viande sont très difficiles à éliminer par le foie et les reins. Ce surcroît de travail fatigue et encrasse à la longue ces organes, provoquant souvent des maladies.
    … Et nocive pour la planète !
    La consommation de viande est très nuisible à l’environnement, l’élevage industriel est extrêmement polluant (les lisiers contaminent les nappes phréatiques et les rivières). En plus, elle est synonyme de gaspillage. Savez-vous par exemple que manger un steak, nécessite en moyenne 60 fois plus d’eau qu’une galette de blé, de riz, ou de soja ? Il faut en effet 100.000 litres d’eau pour produire 1 kg de viande de bœuf, alors que 1.000 à 2.000 litres suffisent pour produire 1 kg de blé, riz ou soja. (source : Sciences & Vie – avril 1997). Avec les ressources utilisées pour nourrir une personne mangeant de la viande, on pourrait nourrir 7 végétariens.
    VOICI LES BIENFAITS D’UNE ALIMENTATION PUREMENT VEGETALE, POUR GARDER UNE SANTE DE FER.
    Suite sur internet : Le Végétarisme, un Choix de Santé – Club Editeur W et : Alerte, manger de la viande, c’est condamner la planète …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s